5 minutes 6 mois

Après le déplacement chez les Nets, un autre contender se présentait dans le Michigan hier soir pour défier Detroit : les 76ers et leur duo de stars. Mais auprès de Joël Embiid, la 2ème star sur le terrain se nommait Cade Cunningham, qui a porté les Pistons vers leur 21ème victoire de la saison.

Depuis le All Star Break, une nouvelle équipe des Pistons est née. Jusque là décevante, avec un fond de jeu presque inexistant, elle arrive maintenant à ne plus prendre de valises, tout proposant un jeu collectif complet et surprenant. Au milieu de tout ça, un des principaux artisans de cette métamorphose se nomme Cade Cunningham qui a confirmé sa forme hier soir avec encore une énorme performance. 27 points, 6 passes et 4 interceptions à 60% au tir avec la victoire.

Au delà de Cade, c’est toute l’équipe qui s’est transcendée. Après des premières minutes compliquées notamment en attaque où la réussite au tir n’était pas au rendez-vous, les remplaçants ont lancé la révolte avec un Killian Hayes à la baguette (10 points, 2 passes, 3 interceptions) et un superbe apport de Olynyk et Livers qui cumulent 21 points à 8/9 au tir. Au total le banc des Pistons, un des meilleurs de la ligue cette saison, a inscrit 39 points contre seulement 8 pour celui de Philadelphie.

Ce jeune homme grandit. Il sait scorer, il a fait du bon boulot en attaquant le cercle, en prenant des shoots. Quand ils (les Sixers) l’ont trappé, il a su passer la balle. Par rapport au début de la saison et maintenant, c’est un homme différent. Chaque match, il montre quelque chose de nouveau.

Dwane Casey à propos de Cade Cunningham

Pourtant, les Sixers restaient devant au score grâce à un Joël Embiid dans ses œuvres habituelles : jeu au poste et lancers francs. Au final, il inscrira 37 points et prendra 15 rebonds, dominant complètement Isaiah Stewart. Mais tout candidat MVP qu’il est, Jojo était trop seul hier pour résister à l’avalanche des Pistons dans le 4ème quart. La soudaine réussite de Bey (12 de ses 20 points marqués dans le dernier quart) couplée au jeu juste de Cade et Olynyk permettent aux hommes de Casey de remporter la dernière période 29 à 15, et ainsi finir le match sereinement.

Ce fût 48 minutes complètes. On peut voir du progrès dans les décisions des joueurs, tous les joueurs ont contribué. Cette production régulière pendant les 4 quarts temps est notre objectif.

Dwane Casey

La régularité dans l’effort, c’est ce qui manquait à Detroit dernièrement. Ils ont su inverser la tendance hier soir avec la victoire. Même si la loterie est forcément dans les esprits, c’est un bonheur de voir cette équipe évoluer et gagner des matchs sur cette fin de saison. Rendez-vous ce soir contre OKC à 2h pour un match qui sent bon les premières places de draft.

Source image : AP Photo/Carlos Osorio

Laisser un commentaire