6 minutes 6 mois

Contre le Thunder, concurrent direct à la loterie pour la draft 2022, et à maintenant quatre matchs de la fin de saison, le spectacle n’était clairement pas attendu. Mais lors de cette victoire 101-110, certains joueurs ont profité du repos d’autres pour s’exprimer, comme l’a fait Killian Hayes. Avec 26 points, le français signe un nouveau record en carrière.

Pourtant présents au départ de ce match comme à leur habitude, Cade Cunningham, Saddiq Bey et Isaiah Stewart n’ont pas participé aux festivités pendant bien longtemps. Huit minutes pour le meneur, et seulement six pour les sophomores. Si l’initiative de les laisser sur le banc pendant la totalité du match peut paraître incompréhensible, Dwane Casey a justifié cette décision en précisant des gênes physiques pour chacun des joueurs mis au repos.

Si nous étions en course pour les playoffs, ils auraient joué. Nous ne voulions pas risquer quoi que ce soit, donc ils se sont reposés.

Dwane Casey

Même si de ce fait, les moyennes de Cade en prennent un coup, et la série de matchs avec au moins un tir primé de Saddiq Bey s’arrête, ces absences ont au moins permis à d’autres joueurs de s’exprimer. Si l’opposition n’était pas des plus passionnantes, Saben Lee et Isaiah Livers ont pu prendre plus de responsabilités. Le premier signe un record personnel en points et en passes avec 11 unités pour 12 offrandes, pendant que le second monte à 17 points pour 11 rebonds, qui sont également des records pour lui.

Il fait ce qu’il sait faire. C’est plaisant de le voir grandir en tant que jeune joueur.

Dwane Casey sur Isaiah Livers

Le joueur majeur de ce match n’est d’autre que Killian Hayes. MVP de son équipe, il n’y est pas pour rien si les Pistons ont dominé cette rencontre, prenant jusqu’à 22 points d’avance. Opposé à son compatriote Théo Maledon, c’est un Hayes au visage jusqu’alors inconnu qui a fait le show dans l’Oklahoma. En 40 minutes, le meneur a pris 25 tirs et inscrit 26 points. Une productivité qui n’avait jamais été aussi appréciée, qui prouve qu’il peut se montrer agressif et entreprenant.

J’ai juste été agressif. Je suis allé dans la raquette, arrêté de penser et juste joué. Je fais des efforts pour utiliser de plus en plus mes épaules (quand il drive) et ne pas éviter le contact.

Killian Hayes

Le Français a été phénoménal contre OKC, en plus de ses 26 points, il enregistre également 7 rebonds, 8 passes, 5 interceptions et 2 contres pour seulement 3 pertes de balle avec un pourcentage d’usage de 30%. Avec des stats pareilles, il devient le premier Piston à finir un match avec une telle ligne depuis Grant Hill en 1998. Sur de bons rails depuis le All-Star Break, Detroit finit cette saison de la meilleure des manières pour une équipe en reconstruction. A l’approche de la dernière semaine de compétition, cette merveilleuse note française donne le sourire aux lèvres, et de l’espoir pour la troisième année de Killian Hayes.

Source image : AP Photo/Kyle Phillips

Laisser un commentaire