6 minutes 8 mois

Les Pistons partent de l’Indiana en poursuivant leur série de victoires. L’encourageante victoire face aux Sixers, suivie de la belle performance dans l’Oklahoma a propulsé les Pistons dans une forme incroyable. De leur côté, les Pacers sont désormais à sept revers de suite et à deux petites défaites des Pistons dans la course au pire bilan de l’Est.

Sans Cade Cunningham, Dwane Casey a dû responsabiliser d’autres joueurs pour remporter ce match. Logiquement, ce sont les joueurs de la Draft 2020 qui ont pris le contrôle de l’attaque des Pistons. Saddiq Bey avait la main chaude, 20 points au premier quart. Killian Hayes continuait sur sa lancée du match précédent. Les Pistons étaient sur de bonnes bases pour la suite de la rencontre. Mais Dwane Casey n’était pas d’humeur à voir Bey aller à nouveau chercher un record en carrière, et a préféré clouer l’ailier des Pistons sur le banc pendant la majorité du match. Les joueurs présents sur le parquets plus de 28 minutes étant Frank Jackson (36 mins), Isaiah Livers (34 mins), Carson Edwards (30 mins) et Braxton Key (28 mins).

Je pensais qu’il (Saddiq Bey) allait en remettre 50, mais il fallait qu’on fasse jouer les autres joueurs. Dwane Casey

Compliquer de mettre 50 points quand il ne joue pas plus de 22 minutes… Malgré le choix osé de la part du coach des Pistons, la surprise du match est clairement Carsen Edwards. Le meneur fraichement arrivé de G-League n’avait même pas eu le temps de se familiariser avec ses coéquipiers avant de jouer 30 minutes sous les couleurs des Pistons. Le joueur de 1m80 ne s’est pas caché en essayant de tirer un maximum de profit de ses minutes sur le parquet. Il termine sa soirée avec 13 points et 9 passes. Edwards aura surement davantage de chances pour montrer qu’il sait aussi être efficace car Dwane Casey semble avoir apprécié la contribution de son nouveau meneur.

« Ces victoires sont le fruit de notre développement au long de la saison. On veut bien finir cette fin de saison pour commencer la prochaine avec un momentum. » Saddiq Bey

Cette victoire est surtout collective. Sept joueurs ont marqué plus de 10 points. Les Pistons ont rentré leurs tirs de loin avec une précision rare (51 %). Ce genre d’efficacité permet de remporter beaucoup de matchs, même si l’équipe adverse comptait un grand Tyrese Haliburton avec 19 points et 17 passes décisives. Le tout sans perte de balle. L’ancien Cyclone d’Iowa State était à un rebond du triple-double.

Ce mec (Saddiq Bey) est une perle rare. C’est un pur joueur de basket. Frank Jackson

Malgré son faible temps de jeu. Killian Hayes montre qu’il est capable d’orchestrer une attaque. Plus agressif, le français parvient à faire la différence et il a la vision nécessaire pour faire la bonne passe. 10 points et 7 passes en seulement 22 minutes passées sur le parquet. Pour une fois qu’il n’avait pas de problèmes de fautes, Dwane Casey aurait pu le faire jouer quelques minutes de plus.

Detroit entame donc sa dernière semaine avec une série de victoire en poche. À voir combien de temps elle tiendra. Étant donné que les Pacers semblent vouloir se diriger vers le bas de la conférence Est.

Source Photo : Michael Conroy, AP

Laisser un commentaire