16 minutes 6 mois

La deuxième année de reconstruction de Troy Weaver arrive à son terme et le moins que l’on puisse dire, c’est que le chantier est loin d’être terminé. Comme prévu, les Pistons sont au fond de la ligue et de nombreux choix vont devoir être fait dans les prochains mois pour continuer le processus. À quelques jours de la fin de saison, Pistons France vous propose cinq questions qui vont rythmer les vacances de la franchise du Michigan.

Quel choix de draft en juin prochain ?

C’était l’objectif principal de Detroit depuis le premier match de la saison : la draft 2022. Avec une cuvée qui s’annonce relevée. Un événement important pour permettre à la franchise de progresser dans sa reconstruction. Comme l’année dernière, les Pistons vont tenter d’obtenir le premier choix de draft pour récupérer un nouveau joueur du calibre de Cade Cunningham. Les chances vont bien sûr dépendre du résultat des concurrents directs que sont les Houston Rockets, le Oklahoma City Thunder et le Orlando Magic, possédant quasiment le même bilan que Detroit. Mais sauf grosse surprise, la franchise du Michigan devrait figurer en haut du classement de la cérémonie du 23 juin 2022.

L’avantage de cette draft, c’est qu’elle correspond parfaitement aux besoins des Pistons, avec un gros réservoir d’ailier-forts, l’un des postes les plus faibles du roster, notamment avec le départ annoncé de Jerami Grant durant l’été. Des joueurs comme Chet Holmgren, Jabari Smith Jr., Paolo Banchero ou Keegan Murray seront disponibles et l’un d’entre eux devrait probablement finir à Detroit. Tout dépendra de l’ordre de passage et des prospects disponibles. Cependant, Troy Weaver devrait préserver le suspense jusqu’au bout comme il l’a fait l’an dernier. Il n’est donc pas impossible de voir des noms tels que Jaden Ivey ou Shaedon Sharpe, tous deux arrières, apparaître dans les rumeurs à l’approche du grand jour. Quoi qu’il en soit, un joueur à fort potentiel s’apprête à épauler Cade Cunningham et Saddiq Bey l’année prochaine. Les paris sont lancés pour savoir lequel.

Quelle contrepartie en échange de Jerami Grant ?

Jerami Grant a sûrement joué ses dernières minutes sous le maillot des Pistons, suite à une blessure mettant fin à sa saison. Comme lors de la trade deadline, il devrait à nouveau être annoncé sur le départ cet été. Cette fois-ci pour de bon, après avoir été sujet à de très nombreuses rumeurs mi-février. Élément important du système offensif de Detroit, son absence permettrait aux plus jeunes de pleinement s’épanouir. Les forces en présence de la draft indiquent également un départ du joueur de 28 ans. Il se pourrait même qu’il soit échangé durant la cérémonie. Mais quelle contrepartie obtenir ? Si sa côte a quelque peu baissé ces derniers temps, Jerami Grant reste un joueur tournant à 19 points de moyenne cette saison. Avec un salaire de 20 millions de dollars l’année, plusieurs contrats ou picks de draft devraient figurer de l’autre côté de la balance. Un nouveau joueur souhaitant relancer sa carrière pourrait bien atterrir dans le Michigan. Mais un vétéran serait également des plus utiles pour encadrer un effectif très jeune. Actuellement, aucun joueur ne dépasse les trente ans dans le roster, un profil de ce type serait donc le bienvenu.

Depuis la fermeture des transferts mi-février, les rumeurs autour de Jerami Grant ont fortement diminué. Elles devraient cependant reprendre de plus belle aux alentours de la draft et de la free agency. Déjà, les Portland Trail Blazers manifestent leur intérêt pour l’ailier-fort. La franchise de l’Oregon cherche à reconstruire son effectif autour de Damian Lillard après une saison décevante. Elle est donc vendeuse. Joe Cronin va t-il tenter d’échanger Eric Bledsoe aux Pistons ? Ou Justise Winslow ? C’est en tout cas un joueur de ce type qui devrait finir dans le Michigan en cas de transfert avec Rip City, en plus d’éventuels picks de draft. Cependant Troy Weaver va faire monter les enchères au fil du mois de juin. De nombreuses équipes devraient se pencher sur le dossier. Il s’agira en effet de la dernière année de contrat de Jerami Grant. Un mouvement important qui risque d’agiter l’été de Detroit.

Quel contrat pour Marvin Bagley III ?

Arrivé quelques jours avant la trade deadline, dans un échange à quatre équipes qui a vu Josh Jackson et Trey Lyles partir à Sacramento, Marvin Bagley III s’apprête à devenir agent libre restreint. Il arrive en effet au terme de son contrat rookie de numéro deux de la draft 2018. N’ayant jamais convaincu chez les Kings, Troy Weaver lui a donc donné la chance de relancer sa carrière. En à peine deux mois, l’ailier fort de 22 ans a montré qu’il s’intégrait bien à Detroit. Son duo de pick and roll avec Cade Cunningham est déjà une belle réussite et des efforts défensifs sont à noter.

Alors quel montant peut-il demander ? Au vu du marché actuel, il serait raisonnable de voir un accord tomber entre 12 et 17 millions d’euros par an, prix maximum auquel sont payés des joueurs comme Davis Bertans ou Aaron Gordon. Étant agent libre restreint, il peut cependant recevoir des offres d’autres équipes sur lesquelles les Pistons devront s’aligner pour le conserver. Il est peu probable de voir une franchise prendre le risque de surpayer ce joueur pour obliger Detroit à le libérer. Il reste un role player sur lequel planent encore quelques doutes. Les chances qu’il quitte le Michigan sont donc faibles. Marvin Bagley III devrait donc s’engager sur le long terme pour un prix correct, confirmant ainsi ses bons débuts dans ce groupe de jeunes.

Les Pistons seront-ils agressifs à la free agency ?

En pleine reconstruction, avec un effectif rempli de contrats rookies, les Pistons possèdent une marge salariale peu élevé, le joueur le mieux payé étant Jerami Grant et ses 20 millions de dollars, si l’on on ne prend pas en compte les 29 millions versés à Blake Griffin. Avec une masse légère et une augmentation du salary cap prévue pour la saison prochaine, l’enveloppe budgétaire de Detroit devrait frôler les 30 millions de dollars.

Mais quelle attitude va adopter Troy Weaver avec l’une des marges les plus élevés de la ligue ? Va t-il se jeter sur les plus gros agents libres de l’été ? Peu probable. Detroit est en effet l’une des destination les moins attractives de la NBA, en plus de proposer un projet sportif encore peu abouti. De plus, la free agency 2022 risque d’être calme puisque le plus gros agent libre actuel est Zach LaVine, si l’on excepte les player options de James Harden, Kyrie Irving, Russell Westbrook ou Bradley Beal qui restent à lever. Des joueurs qui semblent n’être qu’un lointain fantasme pour les Pistons. C’est du côté des agents libres restreints que les pistes semblent être les plus constructives. Plusieurs rumeurs concernant Deandre Ayton, Miles Bridges ou Mitchell Robinson (UFA), tous trois camarades de draft de Marvin Bagley III, ont vu le jour ces derniers mois. Aucun d’entre eux n’a signé d’extension avec son équipe respective. Ils pourraient donc se retrouver dans le viseur de Troy Weaver qui est en capacité de leur offrir un joli contrat à partir du 1er juillet prochain. Affaire à suivre donc, mais les voyants indiquent que les Pistons seront très actifs sur le marché de l’été. A noter également que Frank Jackson et Hamidou Diallo seront sous l’effet de team options. Leur avenir dans le Michigan se décidera donc également en juillet.

Dwane Casey sera-t-il toujours coach des Pistons en septembre 2022 ?

C’est un sujet qui n’a cessé de faire couler l’encre tout au long de la saison. Dwane Casey doit-il rester sur le banc des Pistons ? Signé à l’été 2018 pour emmener Blake Griffin et Andre Drummond en playoffs, il reste le dernier maillon de l’implosion du management d’Ed Stefanski, juste avant l’arrivée de Troy Weaver. Mais l’ancien coach de l’année reste très décrié, notamment depuis l’arrivée de Cade Cunningham dans le vestiaire. Associations de joueurs peu convaincantes, gestion de minutes parfois incompréhensibles… Beaucoup d’éléments indiquent qu’un changement est nécessaire. Pourtant, l’ancien coach des Raptors affirme son attachement à Detroit, soutenu par son management. Mais Troy Weaver va t-il faire volte-face durant l’été et changer de tacticien ? La question reste encore très floue à l’heure actuelle. Il est fort probable que les choses évoluent après la draft et la free agency.

Les chances que Dwane Casey soit l’entraîneur des Pistons au prochain training camp sont encore présentes. Troy Weaver pourrait même attendre les premiers matchs de la saison pour tenter autre chose. Bien qu’aucune rumeur n’ait réellement vu le jour pour le remplacer, une nouvelle mentalité de coaching, plus accès sur les jeunes, pourrait bientôt voir le jour à Detroit. Étant l’un des postes d’entraîneur les plus sujets à discussion actuellement, ce dossier reste à suivre de très près.

source image : RAJ MEHTA, USA TODAY SPORTS

Laisser un commentaire