7 minutes 6 mois

Isaiah Stewart et Marvin Bagley III sont deux pièces devenus maitresses dans les rotations de Dwane Casey. Le premier a vu sa très bonne deuxième partie de saison récompensée par un temps de jeu plus conséquent, alors que le second a saisi les opportunités qui lui ont permis de redorer son image. Décryptage.

Le mois de mars des deux pivots du Michigan n’est pas passé inaperçu. Quinze points pour Marvin Bagley avec un pourcentage de 56% pendant que Isaiah Stewart capte une dizaine de rebonds par match. Un duo qui correspond bien et qui met en difficulté, en attaque comme en défense, les équipes en manque de physique dans leur effectif. Pour aiguiller ce propos, les Detroit Pistons se situent à la 8ème place des équipes NBA au classement des rebonds offensifs.

Un duo complémentaire

Les deux joueurs ne manquent pas de temps de jeu cette saison sous le maillot des Pistons. Quasi vingt cinq minutes pour chacun d’eux, et des statistiques qui sont en constante progression au fil de la saison. La première partie de saison de Isaiah Stewart a été effacé par ses dernières performances qui illustrent une envie de passer un cap. Notamment derrière la ligne des trois points, où on l’on voit le jeune pivot tenter ET rentrer les tirs. 4 sur 8 sur les trois derniers matchs.

Il a le don de marquer dans la raquette avec ses deux mains. C’est ce qui nous saute aux yeux au début en le regardant jouer. Son envergure permet de chercher les alley oops lorsque que Cade Cunningham et Killian Hayes sont enfermés.

Dwane Casey

Marvin Bagley, lui, a tendance à s’infiltrer en puissance dans la raquette pour trouver une faille sous le panier. Accompagné d’une précision à mi-distance fiable et qui forcent les défenseurs à le suivre de près… Ce qui permet la création d’espace pour ses coéquipiers.

Un tir à trois points à travailler

Si la progression est réelle pour les deux joueurs, il en n’est pas moins que leur fiabilité n’est pas une assurance. Leur prise d’initiative a sensiblement augmenté ses dernières semaines, mais il manque une régularité qui ne permet pas d’adapter le jeu en faveur de cet atout. Mais à l’image de Jonas Valanciunas, ancien intérieur des Raptors de Dwane Casey, cela n’est en rien un mal de ne pas tirer à trois points à chaque match. Au début de sa carrière, le lituanien ne tirait quasiment pas, et a même tourné à 2% en 2017-2018. Il tourne à présent à 35% avec un volume de tir important pour un joueur à ce poste.

J’ai l’impression qu’Isaiah (Stewart) a de bonnes mains, de bons mouvements de balle et une superbe technique de tir. Tout comme Marvin. Ils ont donc les compétences pour y arriver. Ils ont besoin de répéter l’exercice et d’être patient.

Dwane Casey

Un avant-goût de 2023 ?

Avec un meneur aussi doué que Cade Cunningham, les intérieurs de Detroit se doivent de prendre de la place dans le système offensif des Pistons. A l’heure où les intérieurs Paolo Banchero et Chet Holmgren sont annoncés comme les grandes pépites de la prochaine Draft, Dwane Casey prépare bien la saison prochaine. Avec l’explosion de Saddiq Bey cette saison, de la confirmation des attentes placées en Cade, Troy Weaver devrait se concentrer à la recherche d’un intérieur compétent pour afin de former un axe 1-3-5 performant. Les premières rumeurs autour de Deandre Ayton, restricted free agent, vont bon train alors que la Draft pourrait voir l’arrivée d’un intérieur pour développer un jeu offensif plus étoffé.

Source image : CARLOS OSORIO, ASSOCIATED PRESS

Laisser un commentaire