5 minutes 4 mois

Les championnats du monde viennent de se terminer, couronnant pour la 4ème fois la Finlande. Plusieurs Red Wings s’y sont rendus pour défendre les couleurs de leur pays. Il est donc temps de parler des 6 joueurs ayant participé!.

Moritz Seider

Moritz Seider est arrivé en étant LE défenseur de cette équipe allemande et il n’a pas déçu! Après une saison fantastique (50 points en 82 matchs), le joueur de 21 ans n’a pas ralenti et a porté la Mannschaft à la 2ème place de son groupe et jusqu’aux quarts avant d’être éliminé par la République tchèque. Seider a obtenu 7 points et un joli +5 en 8 parties.

Pius Suter

Il était annoncé comme étant le deuxième centre de la Suisse derrière Nico Hischier, pourtant son duo avec le prolifique Denis Malgin a tout changé. 8 points pour Suter et 12 pour Malgin, pas mal pour une deuxième ligne. Cependant, après avoir enchaîné 7 victoires consécutives, la Suisse est sortie par les Etats-Unis 0-3 dès les quarts, la déception prédomine.

Jakub Vrana

Il est peut-être la « déception » de ce tournoi côté Red Wings. Le tchèque n’a trouvé qu’une seule fois le chemin des filets et n’a récolté aucune passe décisive en 10 rencontres. Après une saison éprouvante notamment à cause de sa grosse blessure, Vrana était bien revenu à Detroit mais ses championnats du monde n’était pas au niveau de ce que l’on peut attendre de ce sniper.

Filip Hronek

Comme pour Vrana, on ne peut pas dire que Hronek a brillé par ses qualités offensives. Pourtant, le défenseur était aligné sur la première paire de la République tchèque. Il n’a, cependant, obtenu que 2 passes et un différentiel de -3.

Riley Barber

Bien plus aligné du côté de Grand Rapids que de Detroit (seulement 4 matchs), Barber avait dominé en AHL avec 53 points en 49 matchs. Suite aux refus de plusieurs joueurs, il a trouvé sa place au sein de l’équipe américaine. Aligné sur la 3ème ou 4ème ligne et même parfois en 13ème attaquant, ce fût compliqué pour lui de s’adapter. Malgré cela, Barber a réussi à marquer un but et les Etats-Unis ont terminé à la 4ème place du tournoi.

Magnus Hellberg

L’élimination précoce de la Suède face au Canada, est difficile à digérer au pays, surtout que la Suède menait 3-0 avant de s’incliner 3-4. Mais Magnus Hellberg a tout de même pu montrer l’étendu de son talent. 8 matchs et 93.18% d’arrêts, des statistiques excellentes qui, si elles n’ont pas permises à la Suède d’aller plus loin, lui ont certainement fait gagner un nouveau contrat du côté du Michigan.

source image : RvS.Media/Robert Hradil | Crédits : Getty Images

Laisser un commentaire