4 minutes 3 mois

Première pierre des travaux de Weaver aux Pistons, Jerami Grant sera remémoré comme un joueur qui a choisi Detroit comme nouveau berceau. Quittant le Colorado et Denver en quête d’un plus grand rôle au sein d’une équipe, il grandira en tant que joueur, mais aussi en tant qu’Homme.

Il ne s’en est jamais caché : l’aspect humain de sa nouvelle vie était une priorité en 2020 lorsque Jerami Grant se présente à le free agency. Avec pour but d’être option numéro un de son équipe afin de prouver à la ligue de quoi il est capable, il avait aussi à coeur de s’investir pour une équipe dirigée par des afro-américains. Alors que le mouvement Black Lives Matter était au coeur de l’actualité, le choix de Detroit était logique pour Jerami Grant. Comme le rapporte James Edwards III (The Athletic) « Grant n’est pas venu à Detroit pour juste se développer en tant que joueur. Il voulait jouer pour un GM noir, un coach noir, et une ville à forte population afro-américaines« .

Des mots qui font écho encore en 2022. A Detroit, Grant y a implanté sa famille et fondé son association. Financement d’associations, constructions d’abris pour SDF, distributions de vêtements et de nourritures, Grant avait à coeur d’améliorer le quotidien des habitants de Detroit. Sentant la fin proche plus tôt dans la saison, Jerami a tenu a rassuré les habitants de Detroit : « Je ne pense pas qu’être un joueur des Pistons est la raison de mon engagement ici. Que je sois là où pas, ma fondation elle le sera toujours. Même si je dois être amené à partir, je continuerai à m’investir ici. Même si je peux venir ne serait-ce qu’une minute je le ferai.« 

Présent depuis de la naissance du projet de reconstruction, Grant a souvent été celui qui rendait les soirées un peu plus agréables à suivre lors de ces deux saisons de transition. Avec l’arrivée de Cade Cunningham, un changement d’air était nécéssaire pour lui comme pour l’effectif qui peut maintenant aisément se projeter vers l’avenir, avec les clefs dans les mains de la nouvelle génération. Merci à Jerami, et bon vent à lui dans sa quête de victoire.

Source image : Getty image

Laisser un commentaire