Site icon Daily Motown

Une ligne arrière Cade/Ivey à l’horizon pour les Pistons

Publicités

Fraichement arrivé dans le Michigan, Jaden Ivey ne quitte déjà plus les terrains d’entrainement de Detroit. Plein d’ambitions, et de volonté de réussir dans une ville qui compte tant pour lui, l’ex pensionnaire de l’université de Purdue fait de son intégration sa priorité. Ivey multiplie les séances de travail avec un but en tête : offrir à Cade Cunningham le complément parfait pour former la nouvelle ligne arrière des Pistons.

Dès lors sa sélection à la cinquième place de la dernière draft l’association de Cade Cunningham avec Jaden Ivey avait de quoi faire saliver. Les qualités athlétiques hors du commun de Jaden Ivey s’accouplent parfaitement au style de jeu « faux lent » du premier choix de la draft 2021. En plus d’être tous les deux capables de porter la balle, ils sont également habilités à défendre et attaquer sur des meneurs comme sur des arrières. C’est donc dès le début de ce camp d’entrainement que les deux se cherchent et réfléchissent au meilleur moyen d’évoluer ensemble. Un fait remarqué par le coach des Pistons qui n’a pas manqué de s’exprimer à ce sujet. « La plus belle chose de cette semaine a été le leadership de Cade (Cunningham) envers Jaden (Ivey). Il essaye de l’intégrer le plus possible. C’était vraiment une belle chose, de voir ce leadership et cette communication. Jaden veut ingurgiter le plus d’informations possibles. »  

Historiquement, la franchise du Michigan a toujours brillé grâce à sa défense et son backcourt. Jaden Ivey et Cade Cunnigham ont l’ambition de devenir la prochaine paire d’arrières sur laquelle il faudra compter jusqu’en juin. Lors de cette première semaine de préparation à la Summer League, il a été encensé pour ses actions défensives. « A l’entrainement je me suis montre très agressif, avec une mentalité Pistons, Bad Boys, où il faut avoir un impact en défense à chaque action. ». Ivey ajoute ensuite « J’ai vraiment l’impression de m’être amélioré sur cet aspect depuis mon arrivée ».

Cette capacité à défendre plusieurs postes, couplée à celle de Killian Hayes qui aura aussi ses minutes avec Cade, comme avec Ivey, fait le bonheur du staff. « Je pense que nous opteront souvent pour le switch cette saison, il (Jaden Ivey) est assez grand et puissant pour défendre plusieurs positions. » prévient Dwane Casey. Ivey et Cade représentent le backcourt NBA moderne : une vraie ligne arrière de combo-guards capables d’exister avec ou sans ballon. En transition Jaden se présentera comme menace primaire, alors que le calme de Cade reprendra le contrôle en demi-terrain.

En peu de temps, Ivey se sent déjà à l’aise dans sa nouvelle équipe. « J’ai l’impression que nous sommes tous connectés en un groupe. J’adore déjà tous ces gars, c’est tellement amusant de jouer avec eux. » ajoute-t-il en décrivant son intégration au groupe. Ses multiples déclarations confirment l’amour qu’il a pour la franchise et la ville de Detroit. Une ville qui connait déjà bien sa famille et qui serait prête à adopter « l’enfant du pays ». Avec l’absence de Cade pour la Summer League, Ivey sera l’attraction du championnat estival coté Pistons.

Crédit Photo: Ansar Khan/MLive
Quitter la version mobile