7 minutes 2 mois

Après la belle victoire en ouverture à domicile contre Orlando, le tâche était plus ardue hier soir : les Pistons allaient au Madison Square Garden pour affronter des Knicks qui rêvent de se racheter auprès de leurs fans après une saison catastrophique. Et que ce soit dans le jeu ou dans l’attitude, ce fût les joueurs du Michigan qui n’ont pas convaincu et qui concèdent leur première défaite 130 à 106.

Pourtant, les Pistons étaient présents dès le début du match avec une bonne adresse extérieure et un jeu offensif plutôt fluide. Bogdanovic (18 points à 7 sur 9 au tir) et Bey (26 points, 7 rebonds, à 9 sur 15) réglaient la mire et faisait jeu égal avec les Knicks dans un premier quart-temps plutôt agréable. Mais dès que les premières rotations sont intervenues, Detroit a plus de mal, perd plus de ballons et s’écroule défensivement. Coach Casey met alors en place un défense de zone douteuse, peu maîtrisée par ses joueurs qui permet aux Knicks d’avoir des shoots ouverts, notamment à 3 points, qu’ils s’empressent de convertir. Le deuxième quart-temps est terrible, New York prend le large dans un Garden en feu et les Pistons sombrent, encaissant 42 points dans la période et accusant un retard de 22 points à la pause.

(les Knicks ndlr) étaient chauds. Il y a des moments où nous avons joué du bon basket, d’autres où ils nous ont tendus une embuscade. Les 15 joueurs doivent être prêts à jouer.

Dwane Casey

Au retour des vestiaires, une défense plus appliquée était espérée, accompagnée d’un Cade Cunningham qui prend les choses en mains comme il l’a si bien fait la saison dernière. Mais non, pas de révolte, trop peu d’envie défensivement pour renverser la vapeur. Il y a bien eu un léger rapprochement à -12 sous l’impulsion de Cade (15 points, 8 rebonds, 6 passes) et de Bey, mais pas assez pour inquiéter les Knicks qui reprennent vite le match sous leur dictée. Au final, un quatrième quart bien géré de la part des New Yorkais et une lourde défaite infligée aux Pistons. Victoire méritée pour les hommes de Thibodeau qui ont très bien su profiter des erreurs flagrantes de la défense adverse. Du côté de Detroit, plusieurs enseignements sont à retenir pour la suite de la saison.

Ils nous ont frappé au visage tout le match. Ceux qui gardent le ballon et évitent les pertes de balle sont ceux qui tapent le plus fort.

Saddiq Bey

Deux gros problèmes sont alors à mentionner après ce match. Le premier étant la défense. Peu de communication, des rotations non faites qui amènent des tirs ouverts dont New York a très bien profité (52% au tir dont 42% de loin) et 130 points encaissés. Au delà de la performance à revoir, l’attitude n’était pas au rendez-vous et une réaction de la part du staff et des joueurs est attendue. Le second problème concerne la second unit. Seulement 22 points sont apportés par les joueurs du banc, dont 6 au bout de 3 quart temps. Le manque de certains joueurs comme Bagley, Burks ou encore Livers s’est fait sentir. À Coach Casey de s’adapter pour proposer des rotations moins binaires et éviter de se prendre des runs importants, surtout quand l’équipe d’en face est en réussite au tir.

Plusieurs ajustements sont donc à réaliser pour les prochains matchs, mais pas de panique, c’est normal avec un nouveau groupe aussi jeune. Réaction attendue à Indianapolis ce soir, face à une autre équipe en reconstruction, les Pacers.

Source image : Sarah Stier/Getty Images

Laisser un commentaire