7 minutes 2 mois

Au lendemain de leur piètre prestation new-yorkaise , les Pistons concluent leur back to back à l’extérieur avec une décevante défaite 124-115 contre les Pacers. Dépassés en défense et maladroits près du cercle , les joueurs de Motown rentrent dans le Michigan avec la sensation d’avoir laissé filer un match à leur portée.

Les Pistons se devaient de réagir après leur défaite de la veille face aux Knicks en se présentant au Gainbridge Field d’Indianapolis pour affronter une équipe des Pacers déboussolée par sa défaite à domicile vendredi soir contre les Spurs. Les titulaires sont au rendez vous dans ce premier quart-temps en comptant jusqu’à 14 points d’avance grâce à une adresse extérieure retrouvée et une bonne circulation de balle . Cade Cunningham, Bogdan Bogdanovic et Saddiq Bey enfilent les tirs extérieurs et Jaden Ivey lache les gaz en transition. Les Pacers, quant à eux, sont dans la lignée de leur dernière prestation en présentant le visage d’une équipe perdue sur le terrain et incapable de tenir des Pistons efficaces. Au lieu de poursuivre sur le même rythme et maintenir les Pacers la tête sous l’eau, les Pistons vont laisser les joueurs de l’Indiana rentrer dans leur match. Le tournant intervient alors qu’il reste 5 minutes 20 dans le 1er quart temps, au moment où Cade prend une deuxième faute largement évitable et se voit contraint de s’asseoir sur le banc.

A compter de cet instant, la physionomie du match s’inverse au profit des Pacers même si Detroit termine ce quart temps avec toujours 10 points d’avance (35-25). En l’absence de Myles Turner , en costume sur le banc, les autres joueurs intérieurs des Pacers démontrent une incroyable habilité pour enchaîner les blocked shots. Isaiah Jackson, Jalen Smith et Goga Bitadze enfilent leur costume de Ben Wallace (ironie) pour cumuler 11 contres à la mi-temps et empêcher tous les drives et paniers faciles. Selon Dwayne Casey « les contres de leurs intérieurs leur ont permis des contre-attaques rapides contre lesquelles notre défense en transition n’a pas été efficace« . De l’autre coté, les Pistons, banc et titulaires compris, s’avèrent incapables de repousser les assauts des joueurs des Pacers, qui par effet de balancier, retrouve de l’allant et de l’adresse. Benedict Mathurin, rookie sélectionné juste derrière Ivey lors de la dernière draft se réveille et enchaine les paniers (27 points au final). Handicapé par les absences de Burks, Bagley et Noel, et malgré le retour sur les parquets d’Isaiah Livers, le banc des Pistons est de nouveau surclassé et se montre incapable d’apporter une touche positive à l’équipe.

Le 3e quart temps confirme la dynamique des locaux avec une domination sans partage dans la raquette (Jalen Smith 19 points/15 rebonds et Goga Bitadze 14 points/15 rebonds à la fin du match) et une adresse retrouvée des joueurs extérieurs comme Mathurin et Haliburton. Avec leur cinq majeur sans réelle menace intérieure et dominé physiquement sous les paniers, les Pistons s’effondrent et laissent s’envoler leurs adversaires. Les tentatives de Jaden Ivey, pour son retour sur ses terres natales, restent trop brouillonnes pendant que Saddiq Bey assure le minimum syndical. Cade, invisible depuis sa sortie précoce du 1er quart temps, tentera de réveiller son équipe lors du quatrième quart temps en scorant 12 points mais les Pacers profitent d’une adresse insolente pour plier le match. Haliburton danse avec Stewart pour empiler les 3 points et la défense switch des Pistons démontre toujours son inefficacité pour stopper les attaques des équipes adverses. Les Pacers et leurs 15 contres au final chambrent leurs adversaires sur chaque panier marqué sans provoquer de réaction d’amour propre coté Pistons qui s’inclinent donc une nouvelle fois sans gloire.

Surclassés dans la raquette , dominés dans l’envie, incapables d’élever leur niveau en défense les Pistons retournent chez eux en ayant laissé passer une occasion d’engranger leur première victoire à l’extérieur. Il appartient à coach Casey et aux leaders de cette équipe de se remettre en question avant le déplacement à Washington mardi soir.

Crédit Image : Dylan Buell | Credit: Getty Images

Laisser un commentaire