7 minutes 1 mois

Arrivé en fin d’été dernier en provenance de Utah, l’ailier croate Bojan Bogdanovic étale déjà toutes ses qualités avec le jeune roster de Detroit. Dans le jeu mais également dans l’attitude, il amène une certaine maturité à des Pistons qui en manque cruellement au vu de leur jeune âge.

Le 22 septembre dernier, à l’aube de la présaison, un trade entre les Pistons et le Jazz à été annoncé, envoyant Kelly Olynyk et Saben Lee à Utah contre Bojan Bogdanovic. A première vue étrange, ce trade est pour l’instant gagnant pour Detroit. En plus de désengorger le secteur intérieur, renforcé pendant l’été avec les arrivées de Nerlens Noel et de Jalen Duren, il ajoute de la profondeur sur les ailes, ce dont l’effectif avait cruellement besoin.

Le croate apporte également ses qualités offensives avec son shoot à 3 points. 29e équipe de la ligue la saison passée avec seulement 32,6% des tirs longue distance qui faisaient mouche, les 18,3 points à 40% de loin en carrière de Bogey fait un bien fou à l’équipe. En témoigne son début de saison fantastique où lors des 7 premiers matchs, il tourne à 23 points à 51% derrière l’arc. Cory Joseph, coéquipier de Bojan à Indiana de 2017 à 2019 est impressionné : « Je pense qu’il est meilleur maintenant. On savait qu’il pouvait très bien shooter mais il dribble beaucoup mieux et peut aller au panier. »

Bojan est également un excellent mentor pour les jeunes pousses de l’effectif du Michigan. L’année dernière, il était l’un des plus jeunes de la ligue et manquait de mentors. Aujourd’hui, tout le monde s’accorde à dire que Bogey est un exemple pour les ailiers comme Saddiq Bey, Isaiah Livers ou Kevin Knox autant dans le choix des tirs pris mais également dans le placement sans ballon. Mais le QI basket de l’ancien du Jazz permet également aux guards qui ont la balle en main de progresser dans les choix de passes notamment sur les kickouts. Cade Cunningham en est le premier bénéficiaire est semble conquis : « Il a beaucoup de connaissances et les partage volontiers. Il ne garde pas son expérience pour lui et s’assure que tout le monde est à la page. Il nous parle beaucoup. C’est un plaisir de jouer avec un joueur ayant un tel QI basket et qui veut gagner tous les soirs. »

Dernier point mais non des moindres, soulevé par le 1st pick 2021, l’envie de gagner. Bogdanovic est un winner, qui mettra tout ce qu’il faut pour remporter le plus de matchs possibles. Même si Detroit et son état de reconstruction n’est pas son premier choix, lui qui court toujours derrière un titre NBA, il reste professionnel et inculque son envie de gagner aux jeunes qui ne demandent que ça. Le principal intéressé est est conscient et n’hésite pas à le dire dans ses interventions : « A chaque fois que je viens sur le terrain, je veux gagner le match. Même ici, où je sais que l’équipe est jeune et que c’est une situation différente comparé à ce que j’ai eu durant ma carrière, je veux gagner des matchs. »

Après quelques matchs passés, on peut facilement voir que l’arrivée de Bojan Bogdanovic est une réussite pour les Pistons. Expérience, shooting, motivation, il apporte de nombreuses nouvelles choses à cet effectif. En dernière année de contrat et avec une côte au plus haut, il n’est pas assuré qu’il reste dans le Michigan toute la saison et pourrait apporter de bons assets en cas de trade. Jusque là, Detroit profite volontiers de ses coups de chauds qui aident gagner quelques matchs.

Source image : KIRTHMON F. DOZIER – DETROIT FREE PRESS

Laisser un commentaire