4 minutes 4 semaines

Après une victoire valeureuse face aux champions en titre la nuit dernière, Detroit se déplaçait dans le Wisconsin pour un nouveau défi de taille face à Milwaukee. Sans Jalen Duren touché la veille à la cheville, les hommes de Dwane Casey ont livré un combat surprenant qui impressionne malgré une défaite 108-110.

Quel match offert par les Pistons après la grande satisfaction qu’est la victoire contre les Warriors ! Face à une équipes des Bucks sérieuse et jouant pleinement le coup, Cade & co ont rivalisé yeux dans les yeux, et sans complexes. Cette opposition a été permis grâce notamment à un Cunningham une nouvelle fois sur son 31. Serein, calme et précis, le meneur endosse petit à petit le costume de Franchise Player qui lui va à merveille. Profitant de sa capacité à changer de rythme, et des bons écrans de Stewart, il a aisément pu se créer l’espace nécessaire pour punir à mi-distance, zone dans laquelle il fait mouche sur 52% de ses tirs. Un match qui s’inscrit parfaitement dans la lignée de son début de saison de haut standing pour un sophomore.

Mais cette prestation est surtout une performance collective. Impliqués, concentrés et volontaires en défense, les Pistons se sont donnés les moyens d’exister dans une rencontre dans laquelle Milwaukee avait de quoi largement les embêter. Résistant parfaitement à une line-up contenant Portis, Giannis, et Lopez, le déficit de taille a été comblé par une intelligence défensive remarquable. Un système défensif avec beaucoup moins de switch que d’habitude et plus basé sur l’aide a été la clé d’une rencontre partagée.

Malgré les efforts et la fierté, Detroit s’incline de deux points avant de pouvoir prendre sa revanche dès ce soir pour un acte deux, toujours dans le Wisconsin.

Crédit image : AP Photo/Morry Gash

Laisser un commentaire