5 minutes 4 semaines

Cette nuit les Pistons n’avaient rien pour eux. Leur meilleur joueur, leur adresse de loin, leurs moyens étant absents, les hommes de Casey perdent ce match face à des Knicks pourtant pas impressionnants, voire moyens. Et ce, malgré plusieurs éléments grâce auxquels ils auraient puent concrétiser.

Face à des Knicks pourtant amputés de Mitchell Robinson, atout défensif principal contre les Pistons, Detroit n’a pas su tirer profit de cette absence majeur de l’effectif de New York pour prendre l’avantage sur ces derniers. Des échecs notamment de loin, puisqu’au total les Pistons n’ont rentrés que 7 tirs à trois points sur les 31 tentés. Même les joueurs spécialistes de l’exercice tels que Bogdanovic ou Bey n’ont pas rentré une seule tentative longue distance. Privant ainsi leur équipe d’une aide précieuse pour recoller au score, malgré plusieurs tirs ouverts. Finissant à eux deux avec un triste 0/8, même s’ils n’ont pas fais un mauvais match pour autant, ils n’ont pas pu sauver le navire.

En plus de cela, Detroit a du se débrouiller sans Cade Cunningham touché au tibia. Cory Joseph a donc pris la mène en début de matchs, mais le vétéran n’a pas mis longtemps les pieds sur le parquet du Madison Square Garden en raison de ses 4 fautes commises en moins de 6 minutes. C’est donc le Frenchie Killian Hayes qui s’est retrouvé aux commandes du navire pour la majeure partie du match. Au vu de son début de saison bien en dessous des attentes, et malgré un dernier match réussi contre Boston, certains fans avaient de quoi douter de la capacité de Hayes à garder Detroit dans le match. D’autant plus qu’il n’a pas pu compter sur l’aide du rookie explosif Jaden Ivey tout au long du match. Il n’a tout simplement pas été aussi bon que ce à quoi il nous a habitué sur le début de saison malgré une bonne énergie qui ne le quitte jamais dès qu’il enfile le maillot de Detroit. Killian a quand même fait un bon match, même avec quelque shoots qu’il n’aurait pas du manquer, il semble plus confiant.

Rapidement distancés au cours du troisième quart-temps, les Pistons se sont accrochés et ont faillis revenir à auteur des Knicks. Offrant ainsi une fin de match serrée, qui aura vu le banc jouer un bon rôle. Notamment le bon apport de Isaiah Livers qui à lui seul rentre presque la moitié des tirs à trois points de Detroit et finit avec 11 points à 3/6 de loin. À noter un premier match solide Burks face à son ancienne équipe. Enfin un bon match de Hamidou Diallo malgré un temps de jeu limité à 15 minutes. Avec tout cela, les Pistons encaissent une nouvelles fois plus de 120 points dans cette défaite 121-112 et pointent à la dernière place de la Conférence Est avec un bilan de trois victoires pour dix défaites à égalité avec les Hornets.

Photo: Frank Franklin lll

Laisser un commentaire