5 minutes 2 semaines

Après sept défaites de suite, Detroit met enfin un terme à sa série de revers consécutifs face aux Nuggets. Pourtant sans Cade, Bey et Stewart, c’est grâce à un bon collectif et des vétérans sérieux que les Pistons remportent ce match.

Encore une fois un match sans trois des starters habituels pour Casey. Alors que Bey et Stewart devraient revenir d’ici peu, l’absence de Cade est elle plus énigmatique. Associer pour compléter le backcourt dès le début du match, Ivey et Hayes se montrent de plus en plus complémentaires et proposent une certaine régularité qui aide grandement Detroit à réaliser de matchs sérieux. 14 des 27 assists pour eux ce soir, et une belle gestion du rythme malgré des déchets évitables dans la sélection des tirs comme la gestion des ballons. Car oui, à l’opposé des 14 passes, il y a aussi 8 pertes de balle pour eux. C’est surement ce manque de lucidité cette nuit qui a poussé Casey à prendre le pari de finir le match avec un duo d’arrière Joseph/Burks pour apporter plus de maturité et de roublardise dans le clutch. Une décision qui n’a pas été mal prise par les deux jeunes sur le banc comme le précise Casey. « On ne veut pas embrouillé leur esprit. Je pense qu’ils ont tout les deux bien pris cette décision et qu’ils ont compris. »

Si Casey a pu autant compter sur son banc, c’est qu’il a été performant. Derrière l’inévitable Bogdanovic à 22 points, Burks et Knox combien 38 points, dont un magnifique 8/11 aux tirs pour monsieur Fortnite jacket qui signe son career high. C’est tout logiquement qu’il reçoit les félicitations de son coach en conférence d’après match. « Il a tout fait ce soir. Pas juste scorer. Sa défense, son apport aux rebonds et son athlétisme nous ont servi. Il court, créer des espaces et permet à la balle de vivre. » Grâce à son apport physique, et son shoot en progression match après match, Knox pourrait se créer une place dans la rotation, lui qui est en quête de stabilité et de confiance dans sa carrière.

Cette victoire est aussi une traduction d’une défense nettement meilleur malgré les nombreux mismatchs subits par Detroit. Killian Hayes a été très actif et précieux de part son intelligence défensive, au même titre que Jalen Duren qui a même fini le match, apportant rebonds et taille face à un Jokic dans sa forme habituelle avec un 31/9/10. Une belle victoire face à des Nuggets robustes jusqu’à la fin, et surtout un match qui fait du bien au moral et met en confiance un groupe qui en avait besoin. À confirmer ce soir en back-to-back face au Jazz.

Crédit image : AP Photo/Jack Dempsey

Laisser un commentaire