6 minutes 2 mois

Moins de 24 heures après leur succès surprise contre les Nuggets, les Pistons, en déplacement à Salt Lake City, livrent certainement leur meilleur match de la saison jusque là en dominant leurs hôtes 125-116 grâce notamment aux performances XXL de leur banc.

Ces Pistons sont méconnaissables depuis environ 3 matches et surprennent positivement leurs supporters. Malgré les absences de Cade Cunningham, Isaiah Stewart et Saddiq Bey, les joueurs du Michigan sont en train de prendre confiance au cours de ce long road trip dans la conférence Ouest.

Comme lors des derniers matchs, les Pistons continuent dans l’Utah de prendre le match par le bon bout en réalisant un démarrage sur les chapeaux de roue. En tète quasiment toute la première mi-temps , les hommes de coach Casey s’appuient sur un jeu collectif retrouvé en attaque avec beaucoup de passes , de mouvement de balle et une bonne alternance entre le jeu intérieur, pénétrations et tirs extérieurs.

Marvin Bagley III rappelle enfin de pourquoi il a été drafté en 2e position et fait la misère aux intérieurs du Jazz. Il est inarretable au poste (19 points, 6 rebonds en 20 minutes à 90% de réussite ) et permet aux Pistons de se détacher dans ce match.

Les Pistons continuent en 2eme mi-temps de dicter leur tempo aux Jazz et à ne jamais paniquer à chaque fois que les joueurs de l’Utah tentent d’entamer des runs pour revenir au score. Avec une défense en nette progression et une excellent gestion du rythme par les vétérans Joseph, Bogdanovic et Burks, les Pistons repoussent sans trop de difficultés les assauts de Sexton, Clarkson et compagnie.

L’autre grand homme du match se nomme Kevin Knox qui sur son excellente lancée des 2 derniers matchs se permet le luxe d’égaler le record de 3 points réussis par un joueur de Detroit avec 6 réussites (21 points au total). Il finira la rencontre sur le parquet lors du money time bien géré par Casey qui a pu revivre certaines sensations qu’il connaissait lorsqu’il était habitué à jouer le haut de tableau.

Si on ajoute à cela l’agressivité de Duren, le brio d’ Ivey, la régularité de Bogdanovic et les 58 points du banc (!), les Pistons ne pouvaient pas perdre ce match et s’impose sans trembler devant une des meilleures équipes de la conférence Ouest. Seule ombre à cette belle soirée, la sortie sur blessure à la mi-temps de Killian Hayes en raison d’une douleur au mollet droit. Il faudra surveiller la gravité de cette blessure car la rotation est déjà très réduite avec les absences de Cade, Stew et Saddiq.

Avec une confiance inédite cette saison, un coach sorti de son coma profond, un banc explosif, une défense agressive et une bonne circulation de balle, ces Pistons enchaînent donc un deuxième succès consécutif à l’extérieur avant de chercher une confirmation définitive sur leur niveau vendredi soir dans l’ Arizona.

Crédit Photo :JEFF SWINGER, AP

Laisser un commentaire