6 minutes 2 mois

Défait 140 à 110 à domicile face aux Knicks, Detroit conforte son titre de pire bilan de la NBA en enchaînant sa troisième défaite de suite. Les hommes de Casey ont subi pendant tout le match, incapable de trouver la solution pour stopper les offensives de Julius Randle et de ses coéquipiers. Après ce désastre défensif, les Pistons tiennent l’un de leur pire match de la saison.

Les matchs passent, les défaites aussi. Les points faibles sont donc de plus en plus visibles avec l’absence des principaux cadres comme Cade Cunningham et Jaden Ivey. Menés pendant la totalité du premier quart, les Pistons jouent face à un Julius Randle très adroit à longue distance (5/8 soit 62.5%) défendu par un Isaiah Stewart qui lui laisse beaucoup trop d’espace. L’ailier fort des Pistons, de retour après 7 matchs sans jouer, manque de rythme. Ce qui peut expliquer sa passivité défensive. Une équipe qui a aussi manqué de rythme en attaque, puisque c’est le trio Marvin Bagley, Bojan Bogdanovic et Killian Hayes qui se partage 28 des 32 points des hommes de Casey.

La second unit commence parfaitement ce deuxième quart puisqu’elle parvient à entamer un run de 13-4 grâce à Jalen Duren et Saddiq Bey auteurs de 10 points sur les 13. Mais le retour des starters des Knicks signifie aussi le retour de l’adresse pour eux, puisque leur jeu en pick & roll Jalen Brunson/Julius Randle leur permettent de gérer un run 24-8 pour mener de 14 points à la mi-temps. La catastrophe défensive des Pistons se constate donc dans le score puisque Detroit a encaissé 70 points pendant cette première mi-temps, les intérieurs sont également trop peu présents aux rebonds laissant aux Knicks 9 rebonds offensifs et dix rebonds pour Mitchell Robinson.

La deuxième mi-temps est dans la lignée de la première avec un effondrement total des Pistons offensivement avec 30% (6/20) à longue distance et des starters qui n’ont pas marqué un seul point dans le troisième quart. En plus de l’effondrement au scoring lors de la seconde période, l’équipe présente une faible réussite aux lancers francs avec seulement 44% de réussite avec pour cause le 1/4 d’Hamidou Diallo.

Il y a malgré tout des performances notables de certains membres de l’équipe comme Isaiah Stewart offensivement qui a été, à la différence de l’équipe, plutôt adroit en attaque avec 19 points dont 55% à longue distance. Killian Hayes continue également sur sa lancée des derniers matchs avec une véritable présence dans l’organisation et dans la défense puisqu’en plus d’être le meilleur passeur de l’équipe, il est celui qui a le plus d’interceptions dans le match. Pour finir, l’envie que montre Jalen Duren fait vraiment plaisir à voir et fait véritablement du bien en complément de Saddiq Bey dans la second unit. Espérons que les ajustements faits par Dwayne Casey sauront être plus juste face aux Mavs jeudi soir.

Crédit image : USA TODAY Sports – DAVID REGINEK

Laisser un commentaire