5 minutes 2 mois

Après une très belle rencontre face à Dallas, les Pistons veulent enchainer sur le chemin de la victoire. Lors d’un match rudement disputé face aux Grizzlies, c’est le talent et l’expérience qui ont fait la différence en faveur de Ja Morant et des siens.

Face à des Grizzlies cherchant à monter en puissance, les Pistons ont eu du mal à rentrer dans leur match, puisque dés l’entame du premier quart ils sont menés 11-0. Ja Morant a organisé d’une main de maître l’attaque des siens, trouvant Dillon Brooks et Tyus Jones adroits derrière l’arc avec 2/3 pour un et 1/2 pour l’autre. Le pick & roll Morant/Brandon Clarke a aussi fait mal à Detroit puisque le pivot du Tennessee a obtenu des lay-ups simple face à une défense trop laxiste d’Isaiah Stewart qui termine le premier quart sans un seul rebond.

En première mi-temps, l’attaque des Pistons ne s’est pas montrée des plus adroites derrière l’arc avec seulement 38%, et ce malgré un Cory Joseph qui a été le joueur le plus performant de loin dans cette première mi-temps avec 2/2. Ce qui permet à Detroit de rester dans le match reste la performance aux lancers francs, puisque lors de cette première mi-temps, les Pistons sont à 16/19 dans l’exercice, notamment grâce au duo Bogdanovic/Bey (7/7 pour Bojan, 5/6 pour Bey) permettant de rester à seulement 12 points d’écart face à la domination des joueurs de Memphis.

Après une première mi-temps à seulement 7 points pour Ja, parfaitement muselé par Killian Hayes. Le meneur de Memphis illumine la foule dés l’entame de la deuxième mi-temps avec un dunk dont lui seul a le secret, donnant à son équipe une avance de 18 points. Mais cela n’a pas découragé les Pistons puisqu’en sortie de temps mort après le dunk, ils entament un run de 7-0 obligeant Ja a forcé son talent, activant le mode MVP avec 21 points dans ce troisième quart qui placent à son équipe en tête de 18 points à la fin du troisième.

Pour ce dernier quart, les Grizzlies ont été beaucoup moins entreprenant et ce particulièrement à trois points terminant le quart avec seulement 25%. Les Pistons ont donc pu recoller au score, grâce à un Hamidou Diallo en forme pour cette fin de match avec 10 points à 66% au tir.

Le banc a été le point positif du match, mené par un Saddiq Bey en forme côté Pistons avec 24 points, 5 rebonds et 7 passes décisives. Une performance qui aurait pu être encore meilleure, puisque l’ailier est à 1/6 à longue distance dans ce match. Le reste du banc a aussi donné satisfaction, auteur de 55 points sur les 112 des Pistons. Possibilité de se rattraper ce soir, face à une équipe du Heat qui a pour particularité d’être assez irrégulière cette saison.

Crédit photo : JOSE SUAREZ/AP

Laisser un commentaire