5 minutes 2 mois

Avec la blessure de Cade Cunningham encore mystérieuse, Killian Hayes à été rapidement inclus dans le 5 majeur par Dwane Casey en tant que 1er et quasi seul créateur de l’équipe. Alors que les doutes étaient bien présents et dans la plupart des cas fondés, le français à répondu de la meilleure des manières et montre enfin son potentiel au grand public.

Le 19 novembre dernier, coup (très) dur pour l’équipe du Michigan avec la blessure au tibia de Cade Cunningham et la saison déjà mal embarquée (bilan de 3-14 à l’époque) devenait maintenant un sacré chemin de croix pour les hommes de Casey. Mais la lueur est arrivée avec Killian Hayes, propulsé dans le 5 majeur en tant que créateur principal. Après un début de saison assez compliqué pour le français, ces titularisations lui ont redonné confiance et cela se voit au niveau des stats : 11,7 points, 5,9 passes, 3,1 rebonds et 1,3 interceptions par match sur les 15 dernières rencontres mais également 41,8% à 3 points. Des pics impressionnants ont également été observés comme contre Dallas la semaine dernière dans la victoire en prolongations avec 22 points, 8 passes et deux shoots longue distance inscrits dans le clutch time pour sceller le match.

La réussite de loin a été un facteur déterminant dans cette libération. Auparavant timide, Hayes ose shooter, prend ses responsabilités et cela paye. En catch and shoot et même en pull up, la réussite est au rendez-vous et permet au français de se libérer sur tous les autres aspects du jeu. Les défenseurs doivent maintenant se méfier au delà de la ligne à 3 points, doivent monter plus haut, ce qui permet au meneur de mieux profiter des écrans pour driver et délivrer des passes aux coéquipiers ouverts, aller au panier, ou même prendre ses shoots mi-distance dans le trafic dont il a le secret.

Malgré toutes ses améliorations offensives, l’impact défensif, lui, ne faiblit pas. Une défense sur l’homme toujours aussi étouffante, couplée à des rotations rigoureuses font de lui désormais, un vrai two-way player. Cela se conforme au niveau statistique avec ses 1.3 interceptions par rencontre depuis 15 matchs et un bon nombre de contres pour un meneur (9 sur les 15 derniers matchs). Le match contre les Mavs à également été une référence défensive où Doncic a été muselé dans le money time par le meneur français. De quoi donner satisfaction aux fans et à son coach.

Grâce notamment à ce réveil de Killian Hayes, les Pistons sont sur 4 victoires sur les 8 derniers matchs et se relancent petit à petit après un début de saison catastrophique. L’impact de français est réel, permettant aux autres joueurs de se surpasser et à l’équipe de mieux tourner. A confirmer sur les prochains matchs, avec ou sans Cade Cunningham.

Source image : Mark J. Rebilas/Usa today sports)

Laisser un commentaire