6 minutes 2 mois

Auteur d’un début de saison difficile, à l’image du reste de l’équipe, Kevin Knox a élevé son niveau de jeu sur les derniers matchs. La longue liste des blessés lui offre un rôle plus important et, pour l’instant, il répond présent.

Il était la signature surprise des Pistons lors de la dernière free agency, après trois saisons décevantes à New York et un passage éclair à Atlanta. Comme Josh Jackson ou Dennis Smith Jr. avant lui, le neuvième choix de draft 2018 profite de son passage à Detroit pour renaître de ses cendres. Avec les récentes blessures de Cade Cunningham, Jaden Ivey et surtout Saddiq Bey sur son poste, Dwane Casey a du compter sur le fond de son effectif pour jouer le roadtrip à l’Ouest. Parmi ces joueurs, Kevin Knox, très peu utilisé sur le début de saison, s’est révélé en sortie de banc, étant même un élément clé des deux victoires à Utah et Denver.

Avec 25 minutes par match, Kevin Knox est dernièrement devenu un élément important de la rotation derrière Bojan Bogdanovic, actuellement titulaire sur les ailes. Avec l’absence des cadres, l’ancien joueur de Kentucky montre une détermination exemplaire et souhaite rappeler pourquoi il était un lottery pick dans la cuvée de 2018. Dans son sillage, c’est toute l’équipe qui montre une envie plus importante sur le parquet, avec la prise de confiance de Killian Hayes et les débuts intéressants d’Alec Burks sous le maillot des Pistons. « Je travaille constamment en attendant mon opportunité« , a déclaré Kevin Knox après le match face à Denver.

À Salt Lake City, l’ailier de 23 ans a inscrit 21 points, une statistique qu’il n’avait pas réalisé depuis sa saison rookie, en 2018-19. Le tout avec de bonnes sélections de shoots, inscrivant ce score en seulement huit tentatives, toutes à 3 points, pour une réussite de 75 %. Une efficacité qui offre des matchs beaucoup plus satisfaisants chez les Pistons.

Moins sollicité par Dwane Casey sur les derniers matchs avec le retour de Saddiq Bey, Kevin Knox tente de contribuer comme il peut, avec un temps de jeu irrégulier qui repart à la baisse (17 minutes contre les Knicks, 11 contre les Mavericks). Malgré tout, l’ancien joueur d’Atlanta continue de se montrer patient, avec un état d’esprit positif. « Quand je sors du banc, je fais tout ce que je peux pour gagner« .

Avec des minutes qui diminuent et une contribution offensive moins importante, l’ailier de 23 ans se concentre sur la propreté de son jeu, ne réalisant que trois turnovers sur les six derniers matchs et ne forçant pas sur ses tirs. Il fournit également des efforts dans l’une des pires défenses de NBA, en assurant la sécurité des rebonds défensifs et en réalisant même quelques contres.

Malgré de bonnes prestations récentes, son irrégularité et le retour de certains titulaires devraient de nouveau le replacer au fond du banc, où il n’avait quasiment pas joué avant la série de blessures. Mais nous savons désormais qu’il peut se montrer très utile dans ce type de situations.

Credit image : Kate Frese / NBAE

Laisser un commentaire