5 minutes 4 semaines

Après leur miraculeuse victoire à San Francisco mercredi soir, les Pistons remettent les pieds sur terre et n’arrivent pas à enchainer face aux Spurs. Ils quittent San Antonio, direction Detroit, avec 2 victoires empochées en 5 rencontres disputées à l’extérieur.

Les joueurs de Dwane Casey se sont présentés à l’AT&T Center avec la volonté de lancer une série de victoire en cette fin de road-trip. Inspirés par le rythme qu’imposait Killian Hayes en défense, Detroit s’est longtemps accroché avant de s’épuiser en fin de 3ème quart-temps. Face aux multiples attaquants texans, qui avaient pour consigne claire de marquer dans la raquette, les intérieurs de Detroit se sont retrouvés impuissants et n’ont pas pu s’imposer dans cette rencontre. En situation de demi-terrain, le jeu de passe de San Antonio a fait tourner des têtes dans la défense des Pistons. En marquant ses 25 points, principalement sous le panier, Tre Jones réalise sa deuxième performance aux points de la saison.

La grosse satisfaction du côté des Pistons est clairement Kilian Hayes. Le français a retrouvé son adresse depuis sa suspension face au Magic. 18 points à 8 sur 14 au tir, Hayes s’est montré une nouvelle fois agressif en attaque tout en pensant à ses coéquipiers (7 passes décisives). En cette 3ème saison, il démontre de plus en plus sa capacité à marquer des paniers dans des situation compliquées. Son step-back rentre avec de plus en plus de conviction et sa précision à mi-distance lui permet de marquer avec plus de régularité. Un attaquant formidable dont le meilleur atout reste la vision de jeu. En défense, Killian a été la (seule) personne qui montre l’exemple et chope d’ailleurs 5 fois le ballon de la main de ses adversaires.

Son coéquipier à la mène, Jaden Ivey, s’est plutôt illustré dans sa capacité à marquer avec une explosivité hors-norme. Parfois trop rapide pour lui-même, le rookie reste tranchant dans toutes ses actions. Il marque 20 points en 33 minutes et délivre 5 passes décisives. C’est encore une fois Bojan Bogdanovic qui finit meilleur marqueur des Pistons avec 21 points marqués en 31 minutes. Étonnamment, le croate n’était pourtant pas très habile au tir mais par sa présence dans la raquette adverse qui lui a permis de peser dans cette rencontre. Un espace pourtant bien obstrué par la présence du grand Jakob Pöltl (11 points, 16 rebonds, 7 passes décisives, 2 interceptions et 3 contres).

Dwane Casey et sa troupe va devoir rectifier ses erreurs défensives car ils vont affronter les Philadelphia 76ers. Une équipe qui dispose d’un secteur plutôt fourni…

Crédit photo : Eric Gay/AP

Laisser un commentaire